LES RIDES : LE BOTOX

LES RIDES : LE BOTOX

LES RIDES: LA TOXINE BOTULIQUE  (BOTOX) 

DESCRIPTION 

L’action de la toxine botulique,(Botox ou Vistabel) sur les rides du visage est connue depuis une quarantaine d’années, C’est un médecin ohptalmologiste canadien qui,à l’époque, avait constaté la disparition des rides de la patte d’oie, alors qu’il traitait un blépharospasme avec la toxine botulique! De là est née son utilisation pour traiter les rides du haut du visage.

A noter que l’action quasi miraculeuse de la toxine botulique, est utilisée  maintenant pour de très nombreuses affections médicales et pas seulement pour traiter les rides, et avec une totale innocuité!

Son action est très facile à comprendre: Le Botox bloque la transmission de l’influx nerveux au niveau du muscle injecté (et seulement à ce niveau, sans aucun risque de diffusion), un peu comme un fil électrique que l’on débrancherait à l’entrée d’un moteur. Le muscle en aval est paralysé et ne peut plus se contracter, la ride ne peut plus apparaître ni se creuser.

Avec une bonne technique, et contrairement à une idée généralement répandue, le résultat sera parfaitement naturel et passera  même souvent inaperçu! Le secret est de laisser aux sourcils toute leur mobilité. Les aspects « botoxés » des visages doivent appartenir au passé.

Bien sur, on ne peut pas traiter l’ensemble du visage car on le paralyserait. .On utilisera donc la toxine botulique au niveau du front, des rides du lion (rides verticales entre les sourcils), des rides de la patte d’oie et des rides du nez, et à doses bien moindres, autour de la bouche et sur le cou.
Le visage restera parfaitement naturel et les personnes non au courant, même de votre entourage proche, ne remarqueront rien ! Tout au plus vous dira-t-on : Tiens, tu es en pleine forme ! Tu reviens de vacances ?

 

COMMENT SE DEROULE LA SEANCE ?

-Les injections faites à l’aide d’une aiguille très fine sont  peu douloureuses. La séance dure une vingtaine de minutes

Elles sont faites à des endroits très précis, repérés en faisant contracter les muscles concernés. On note sur un schéma les points d’injection, leur profondeur, les doses utilisées, afin de pouvoir faire un suivi post-opératoire précis .
-Ces injections ne laissent aucune trace.Vous repartirez après la séance sans que l’on voit quoique ce soit.Il peut parfois se former un bleu à un point d’injection, qui apparaîtrait le lendemain et disparaîtrait alors en quelques jours.Il serait facile à maquiller.
-Il est inutile d’appliquer de la glace ou d’appuyer sur les points d’injection car cela ferait diffuser le produit.           

 

LES CONTRE INDICATIONS

Elles sont représentées par la femme enceinte et les maladies neuro-musculaires comme la myasthénie. L’utilisation concomitante des antibiotiques de la classe des amino-glucosides est déconseillée. La prise d’anticoagulants n’est pas une contre indication.

Les inconvénients sont minimes,rares et toujours réversibles :
-L’injection du front peut entraîner un abaissement des sourcils de 1 à 2 mm, qui est remarqué par les femmes, quand  elles se maquillent. Ceci est sans importance mais il est préférable d’en avertir la patiente
-Une asymétrie, une ascension d’une partie d’un sourcil (sourcil en « accent circonflexe » )sont des petits défauts très simplement corrigés quelques jours après par une injection de complément.Ils restent absolument exceptionnels.
– L’atteinte du muscle releveur de la paupière supérieure qui pourrait entraîner une occlusion de l’œil, sera très simplement évitée en évitant d’injecter la région sus-sourcilière médiane!                                                                                                                                                            – un piège à éviter est l’injection de Botox à intervalles trop courts car risquant de favoriser l’apparition d’anticorps anti Botox, ce qui supprimerait à jamais son action. Un délai de 5 à 6 mois entre deux séances parait raisonnable.

Utilisée pour de multiples raisons médicales depuis plus de 40 ans, aucune complication n’a été décrite à ce jour.

 

VOS QUESTIONS

CES INJECTIONS SONT-ELLES ADAPTEES A MON PROPRE CAS OU BIEN EST-CE UNE OPERATION STANDARD ?

Chaque soin et traitement médical, chaque opération de chirurgie esthétique, sont différents car chaque patient présente un cas qui lui est propre. La technique retenue l’aura été en fonction tout d’abord de vos désirs, mais aussi en fonction du type d’altérations que vous présentez, de votre âge, de vos activités, de vos antécédents médicaux, etc !

A PARTIR DE QUEL AGE PEUT-ON COMMENCER CE TRAITEMENT ET A QUELLE FREQUENCE ?

Les injections de  toxine botulique peuvent être débutées tôt, dès l’apparition dès premières rides, dès 30-35 ans, afin d’exploiter au-mieux son pouvoir préventif !
Il faut se rappeler qu’il faut garder un intervalle suffisant entre deux  injections, afin d’éviter la rare mais bien gênante apparition d’anticorps anti toxine botulique.

EST-ELLE DOULOUREUSE ? AU BOUT DE COMBIEN DE TEMPS SERAI-JE PRESENTABLE?

Les injections sont peu douloureuses.
Vous serez immédiatement visible et pourrez continuer immédiatement toutes vos activités.. Je rappelle qu’il peut parfois se former un bleu à un point d’injection, qui apparaîtrait le lendemain et disparaîtrait alors en quelques jours.Il serait très facile à maquiller.

Y A -T-IL DES PRECAUTIONS A PRENDRE AVANT LES INJECTIONS?

Il n’y a pas de précautions particulières à prendre avant les injections, en dehors d’éviter un bronzage intensif (d’ailleurs très mauvais pour la peau).

QUELLES SONT LES COMPLICATIONS POSSIBLES ET QU’ELLE EST LEUR FREQUENCE ?

Il n’y a aucun risque d’infection ni de réactions d’intolérance ou d’allergie. Est-il necessaire de préciser les précautions à prendre par la suite, et notamment en prévention du vieillissement de la peau :
– Soins de peau, utilisation de crèmes hydratantes et aux acides de fruits peu dosés ou à la vitamine A
– Exposition raisonnable au soleil et avec un bon écran,
– Arrêt du tabac, etc…

La toxine botulique peut être utilisée en association avec les autres techniques d’injection ou lors d’un acte chirurgical (lifting, blépharoplastie, etc) ou médical.(peeling, fils suspenseurs, etc).

COMBIEN DE TEMPS DURERA CE RESULTAT?

L’effet dure selon les cas, 4 à 5 mois lors des premières injections, puis il se prolonge jusqu’à atteindre 6 à 7 mois au fil des injections.. Continuer ces injections toute sa vie ne présente pas d’inconvénient mais il est tout à fait possible de les arrêter. On se retrouvera simplement à son point de départ, seulement pendant les années de traitement, les rides ont « oublié » de se creuser, ce qui est loin d’être désagréable !

TARIFS

De 200E  à 400E selon le nombre de sites injectés.

                                               On conçoit donc le grand intérêt de ces techniques médicales qui permettent de retarder avec brio l’heure de la chirurgie.