LE LIFTING

Voir la galerie photos
LE LIFTING

Le lifting est une intervention merveilleuse, capable d’effacer d’un coup de gomme les stigmates du vieillissement en redonnant au visage fraîcheur et jeunesse. Mais cette chirurgie touche à notre visage, ce qui suscite un sentiment de crainte bien naturel et hier encore nous entendions très souvent cette phrase :

« Docteur, j’ai très envie de faire un lifting, mais j’ai peur… »

De quoi avions-nous peur autrefois ?
Peur souvent imprécise et mal formulée, peur d’avoir un visage étranger dans lequel on ne se retrouve pas, peur d’avoir un visage trop tendu, aux traits figés, au sourire forcé, à l’aspect peu naturel, mais aussi peur de l’anesthésie générale, peur de ne pas se réveiller, peur de l’intervention chirurgicale et de ses suites longues et douloureuses…

Les progrès importants réalisés ces dernières années ont permis de simplifier cette intervention tout en lui assurant des résultats encore meilleurs et une tenue dans le temps plus longue. Il n’y a plus de raison d’appréhender cette opération.

En effet, bien loin est le temps où l’on se contentait de décoller la peau du visage et du cou pour la retendre au maximum . La rançon en était inévitablement des visages trop tirés, comme figés. Ce n’était pas naturel, ce n’était pas beau.

Le but recherché a donc été de respecter au maximum l’aspect naturel du visage et d’effectuer une chirurgie moins traumatisante, avec des suites plus confortables et plus courtes.

C’est ainsi qu’est apparu le concept révolutionnaire du Lifting Musculaire Profond, atteint grâce à la découverte du SMAS :     Le fameux SMAS est cette lame musculaire qui double en profondeur la peau du visage et du cou et qui est responsable de la mimique. Il est très mince mais cependant très résistant et très vite on a cherché à le tirer à la place de la peau.

Pourquoi est-ce révolutionnaire ?

-On ne décolle pratiquement plus la peau, seulement dans la région temporale et non sur tout le visage et le cou, comme autrefois; mais on décolle la fade profonde de cette lame musculaire, le SMAS. C’est lui que l’on va tracter vers le haut. La peau lui reste attachée par un tractus fibreux et graisseux lâche, elle ne fait donc que suivre ce mouvement de remise en place des tissus affaissés.Il y a une remise en place de la peau et des structures sous jacentes, sans qu’il y est de traction sur elles, d’où cet aspect post opératoire de rajeunissement si naturel,

2 schémas

La peau n’est plus décollée, elle n’est plus traumatisée. Elle gardera donc sa texture naturelle et sa souplesse. Finis ces aspects de peau tirée à outrance, de visages figés, au teint ivoire, qui signaient le lifting. Le décollement cutané est minime ce qui limite d’autant les saignements, bleus et ecchymoses et bien sur  les douleurs post-opératoires. A tel point que la reprise d’une activité normale peut se faire maintenant entre le 10° et 15° jour!

2 photos

En résumé, les intérêts de ce « SMAS » sont:

aspect naturel du visage simplement rajeuni.

peau à peine décollée, donc aspect inchangé de sa texture, de son teint,

moins de saignements, moins d’ecchymoses, pas ou trèe peu  de douleurs, hospitalisation de 24 heures, reprise d’une                   activité normale dès le 12° – 15°jour

Il existe plusieurs liftings: Le lifting cervico-facail , le lifting centro-facial, le lifting temporo-frontal, le mini lift.

                                    1°)   LE LIFTING CERVICO-FACIAL, ou lifting musculaire profond

 

C’est le « lifting classique », mais transformé, révolutionné,  nous l’avons vu, par la découverte du SMAS.

DESCRIPTION :

1°) les incisions: elles sont pratiquées pour être quasi- totalement dissimulées. Elles débutent dans les cheveux, descendent le long de l’oreille, derrière le tragus qui les cachent, contournent le lobe de l’oreille pour finir à nouveau dans les cheveux.

2°)Le décollement de la peau:On ne décolle plus que la peau temporale, afin d’aborder immédiatement le SMAS, et de décoller sa face profonde, sur tout le visage et le cou.

3°)Le SMAS,ainsi libéré, va être tracté vers le haut et arrimé avec des fils à résorption lente. La peau, qui lui est reliée par des attaches lâches, va être naturellement remise en place, comme elle l’était 10 ans auparavant!

4°) Les sutures sont réalisées dans les cheveux avec des fils résorbables et sur la peau avec des fils de nylon extrêmement fins (5/0 et 6/0), à retirer au bout d’une semaine.Un drainage non aspiratif (lames) sera suffisant puisque le risque d’hématome post opératoire est très faible, même chez l’homme. En effet chez lui ,il existe une hyper-vascularisation importante au niveau de la barbe, ce qui faisait redouter au plus haut point des hématomes du temps où l’on décollait la peau du cou!

 

EN PRATIQUE

Le déroulement de votre opération est très simple. Elle comporte plusieurs étapes :

1°)  LA CONSULTATION PRE-OPERATOIRE

-Elle nous permet de faire connaissance et de voir si « le courant passe », condition obligatoire à toute intervention pour qu’elle soit réussie. Ainsi, un dialogue de confiance pourra s’instaurer entre nous et vous permettra d’aborder votre opération en toute sérénité.

-Nous réaliserons un dossier avec des photographies et nous étudierons ensemble les diverses modifications que l’on peut apporter à votre visage. Il faut bien comprendre qu’il ne s’agit que d’un projet qui, dans certains cas, peut ne pas être exactement réalisable.

-Nous évoquerons la possibilité de retouches, même si elles sont rares. Je vous ai expliqué les complications qui pouvaient survenir. Elles sont exceptionnelles et tout sera fait bien sur pour les éviter.

-Vous prendrez un rendez-vous de consultation pré-opératoire avec le médecin anesthésiste de la clinique une dizaine de jours avant votre opération. Il vous demandera un bilan, vérifiera l’absence de contre-indication à l’opération, vous demandera d’arrêter un traitement anticoagulant, en accord avec votre médecin traitant et votre cardiologue.
.
-Il est recommandé d’arrêter de fumer.

-Je vous donnerai votre ordonnance de sortie ainsi que des conseils de maquillage pour masquer au mieux les ecchymoses post-opératoires. Il est plus facile de s’en préoccuper avant qu’après l’opération !

-Un document appelé consentement éclairé vous sera remis en double exemplaire, dont un sera à me renvoyer signé.

 

2°) LE DEROULEMENT DE L’INTERVENTION

-Elle se déroule sous anesthésie générale ou sous neurolept-analgésie et dure environ 4 heures.
Vous serez en permanence sous le contrôle du médecin anesthésiste. La clinique est agrée et comporte l’équipement médical le plus performant et le plus moderne. L’équipe médico-chirurgicale, parfaitement formée et attentionnée sera à votre entière surveillance !

-Vous rentrerez le matin de l’opération, à jeun, après vous être lavé les cheveux avec votre shampoing habituel. Vous sortirez le lendemain, avec un pansement à garder 1 ou 2 jours. Vous n’avez pas le droit de conduire ce jour là.

 

3°)  LES SUITES OPERATOIRES

-Elles sont marquées, nous l’avons vu, par des ecchymoses et de l’oedème, mais de manière plus discrète que par le passé.
-Il s’agit d’une intervention pas ou peu douloureuse, facilement calmée par les antalgiques habituels. En fait, vous serez surtout gêné, pendant une semaine, par une tension sous le menton, là où la traction musculaire est maximum.
-Vous pourrez mettre des compresses glacées sur les endroits tuméfiés et vaporiser de l’eau en spray à la demande.
-Vous pourrez dormir comme à l’accoutumée, sur un côté ou l’autre mais la tête légerement surélevée.

-Vous garderez un pansement autour du visage pendant 1 ou 2 jours puis vous pourrez vous laver les cheveux dès son ablation. Rappelons que la coloration de vos cheveux ne pourra être faite qu’environ 3 semaines après l’intervention, il est donc prudent d’en prévoir une quelques jours avant l’opération.

-Il faudra mettre de la vaseline sur les cicatrices une fois par jour et masser doucement le visage matin et soir avec une crème hydratante.

-La peau retrouvera progressivement sa sensibilité normale. Il vous faudra ne pas vous exposer au soleil pendant un mois, puis prendre ultérieurement des précautions (écran total)

-Il est fréquent d’apporter des modifications à votre coiffure et à votre maquillage pour les adapter à votre nouveau visage.

 

VOS QUESTIONS LES PLUS FREQUENTES:

1°)  MON OPERATION SERA-T-ELLE ADAPTEE A MON PROPRE CAS OU BIEN EST-CE UNE OPERATION STANDARD ?
Chaque opération de chirurgie esthétique est différente car chaque patient présente un cas qui lui est propre. La technique opératoire sera en premier lieu fonction de vos désirs, mais elle tiendra compte également des caractéristiques de votre visage et de votre peau, du type d’altérations que vous présentez, de votre âge et de vos antécédents médicaux; de même, vos activités, votre mode de vie sont autant d’éléments qui interviendront.

Ainsi, par exemple, les raisons pour lesquelles nous pratiquerons un lifting cervico facial, seul ou associé à un lifting de la joue, une remise en tension de la paupière inférieure, une liposuccion du menton, un lifting fronto-temporal, etc, seront très précises et nous les déterminerons ensemble, au cours de nos différents entretiens .

 

2°)  A PARTIR DE QUEL AGE PEUT-ON L’ENVISAGER ?
Dès que les signes du vieillissement apparaissent et que la demande est raisonnable et motivée, généralement à partir de 45 ans.

 

3°)  EST-ELLE DOULOUREUSE ? AU BOUT DE COMBIEN DE TEMPS SERAI-JE VISIBLE ? LES CICATRICES SERONT-ELLES VISIBLES ET COMBIEN DE TEMPS ?
Cette opération est peu douloureuse et facilement calmée par les antalgiques habituels.
Vous serez surtout gêné les premiers jours, par une sensation de tension sous le menton, là où la tension est la plus forte.

Vous serez visible à partir du 15°- 20° jour, parfois même avant. L’oedème sera diminué par des compresses glacées. Les bleus et ecchymoses pourront être dissimulés par un maquillage adapté dès le 5° jour et par le port de lunettes teintées.
Les cicatrices, dissimulées dans les cheveux, autour de l’oreille et dans le cou, deviennent normalement quasi-invisibles en 2 à 3 mois. Mais il faut savoir que des troubles de la cicatrisation sont toujours possibles, notamment derrière les oreilles où la peau est plus fragile. Tout rentrera habituellement dans l’ordre avec des soins locaux ou parfois avec une petite retouche sous anesthésie locale.

 

4°) Y A -T-IL DES PRECAUTIONS A PRENDRE AVANT L’OPERATION ?
Il n’y a pas de précautions particulières à prendre avant l’opération en dehors d’éviter un bronzage intensif (qui, d’ailleurs n’est jamais bon pour la peau!), et de faire un soin de peau.Il est vivement conseillé d’arrêter de fumer.

 

5°) QUELLES SONT LES COMPLICATIONS POSSIBLES ET QU’ELLE EN EST LEUR FREQUENCE ?
Les interventions de chirurgie esthétique, comme toute intervention chirurgicale, comportent une part d’incertitude. Personne ne réagit de la même manière, personne ne cicatrise jamais tout à fait pareil. Il existe donc ce qu’on appelle des aléas chirurgicaux. Il faut savoir que l’opération que nous avons décidé ensemble de pratiquer pour répondre au mieux à votre demande, est une opération employée depuis plusieurs années et qui a fait la preuve de sa fiabilité.

Le recours a un chirurgien qualifié, reconnu par l’ordre des médecins français, et rompu à cette technique est un facteur important.
La spécialisation en chirurgie cervico-faciale de votre chirurgien lui permet de pratiquer régulièrement ces opérations.

Dans le cas, heureusement exceptionnel, de survenue d’une complication, le maintien du dialogue est primordial pour pouvoir la traiter le plus efficacement, rapidement et sereinement possible.

Ces complications sont propres:
-à tout acte chirurgical
-à votre opération elle-même
-à votre nature, vos antécédents médicaux, etc., ce que l’on appelle « le terrain « 
Nous les avons évoqués ensemble.

Citons :
-les hématomes et infections
-les érosions cutanées, cicatrices inesthétiques et cicatrices hypertrophiques, surtout derrière les oreilles. Elles seront corrigées par des soins locaux, des massages ou parfois par une retouche sous anesthésie locale.
-persistance d’une asymétrie, glande sous maxillaire plus visible d’un côté.
-oedème persistant au-delà de 3 mois au niveau de certaines zones, nécessitant des massages.
-une chute localisée des cheveux (alopécie), au niveau des tempes demandera à être corrigée par des greffons de cheveux si elle est importante.
-un relâchement des tissus et de la peau au niveau des bajoues et du cou peut survenir, surtout sur les terrains adipeux ou lorsque la ptose est importante.
-plus grave mais heureusement exceptionnelle serait une atteinte nerveuse :
-soit trouble de la sensibilité avec diminution de la sensibilité de la peau à certains endroits,notamment sous l’oreille.
-soit trouble moteur atteignant une branche du nerf facial et entraînant une paralysie partielle en regard, heureusement plus souvent transitoire que définitive.

il faut en fait comprendre qu’il existe deux types de complications:

–les « petites » complications, complications bénignes, sont fréquentes et elles s’expliquent aisément compte tenu de l’importance de l’opération. Il peut s’agir par exemple de petits troubles de cicatrisation. Elles vont s’arranger spontanément en quelques mois ou grâce à une simple retouche.

–les complications importantes sont, elles, fort heureusement tout à fait exceptionnelles.

 

6°)  EST-CE QUE JE ME RECONNAÎTRAI APRES L’OPÉRATION ? EST-CE QUE CE SERA TOUJOURS MON VISAGE ?
Cette intervention ne modifie absolument pas la forme de votre visage et ne peut en aucun cas vous perturber. La technique utilisée de lifting musculaire profond, évitant de tendre la peau, donne au visage lifté un aspect parfaitement naturel. C’est un des grands intérês de cette technique.Simplement, en vous regardant dans la glace, vous retrouverez votre visage d’il y a 10 ans, parfaitement naturel et non figé. Ceci sera très agréable et gratifiant.

Je suis certain que les personnes non au courant , même dans votre entourage proche, ne remarqueront rien et tout au plus pourra-t- on vous dire : tiens, tu as l’air en pleine forme! Tu reviens de vacances ? Comment fais-tu ? Tu donnes l’impression de rajeunir de jour en jour; le temps n’a pas de prise sur toi !

 

7°)  COMBIEN DE TEMPS DURERA CE RÉSULTAT?
En moyenne, un lifting dure entre 7 et 10 ans, en fonction avant tout du type de votre peau : une peau épaisse, des tissus sous-cutanés lourds auront tendance à retomber plus vite. Il est possible de faire un nouveau lifting au terme de ce délai mais il paraît raisonnable de se limiter à 2 liftings dans sa vie.

8°) QUELS GESTES PEUT-ON ASSOCIER A UN LIFTING?

il est très souvent intéressant et tout à fait possible de coupler et d’autres gestes chirurgicaux, comme une chirurgie des paupières, et/ ou des gestes médicaux, comme des injections de Botox pour le front et les rides du lion, des injections de comblement, acide hyaluronique, graisse prélevée pendant l’opération, des peelings ou dermabrasion pour corriger ces vilaines rides verticales de la lèvre supérieure, etc…

 

TARIFS

De 2500E à 7200E  selon qu’il est pratiqué un minilift, un centro-lift, un lift cervico-facial, une chirurgie des paupières associée.

 

2°)  LE LIFTING CENTRO-FACIAL,

Il traite la partie moyenne du visage, c’est à dire la région des joues et des pommettes, et du pli naso-génien. En effet, cette région était difficile à corriger par le seul lifting cervico-facial et il lui est donc quasi systématiquement associé, mais il peut aussi être pratiqué isolément chez les patients encore peu marqués au niveau de la partie basse du visage et du cou.

Il s’agit toujours d’unlifting profond, avec tous sesavatanges, mais son originalité tient au fait qu’ici, on ne décolle pas le SMAS, ce qui serait techniquement impossible, mais le perioste, ce feuillet très résistant qui recouvre l’os du visage (os malaire). On obtient ainsi une traction très efficace et très ciblée.Les cernes sont estompées, les pommettes redessinées, le pli naso-génien effacé.

3°)  LE LIFTING TEMPORO-FRONTAL,

Il est moins pratiqué depuis l’avènement du Botox et est utilisé pour corriger la partie externe du front et la région sus sourcilière et temporale. Il est habituellement couplé à une chirurgie des paupières et /ou au lifting cervico-facial.

4°)  LE  MINI-LIFTING.

il a fait couler beaucoup d’encre, car différentes techniques chirurgicales lui furent attribuer. Aujourd’hui, on entend par mini lift une remise en tension du cou. Comme son nom l’indique, il n’aura pas les mêmes résultats qu’un lifting cervico-facial!

On ne cherche bien sur pas, avec cette technique, à corriger les mêmes défauts. Il est interessant soit comme solution d’attente chez les patients qui ne veulent pas encore de lifting cervico-facial, soit, plusieurs années après un lifting, pour corriger un relâchement qui commence à se reproduire.