LES FILS SUSPENSEURS

LES FILS SUSPENSEURS

La technique dite des fils suspenseurs, comme toutes les techniques du rajeunissement du visage, est en perpétuelle évolution. Elle est née du désir de patients d’éviter,pour des raisons diverses, les techniques chirurgicales en matière de rajeunissement du visage, et de pouvoir bénéficier de techniques simples, aux suite courtes, sans hospitalisation, et avec un retour  immédiat à la vie sociale.

Certes, le liftingcervico-facial reste  la procédure reine du rajeunissement du visage et du cou. Ses résultats sont spectaculaires, irremplaçables. Les progrès ont été ici aussi considérables ces 20 dernières années : interventions plus soft, 100% naturelles, aux suites plus courtes. Il s’agit malgré tout toujours d’une réelle  intervention chirurgicale, sous anesthésie générale, avec une éviction sociale d’une dizaine de jours, ce qui ne convient pas à tout le monde.

Les recherches à propos des « fils suspenseurs » ont débuté dès les années 1970, conjointement avec les techniques de comblement comme l’acide hyaluronique, l’acide polylactique  les réinjections de graisse ou lipostructure, etc. Il peut d’ailleurs souvent être très profitable d’associer  fils suspenseurs et injections de comblement.                                                                         Nous n’avons personnellement jamais voulu utiliser des fils non résorbables (fils d’or, fils dits Russes, etc) afin de ne faire courir aucun risque à nos patients. La nouvelle génération de fils suspenseurs, à cônes ou non, sont en acide glycolique, totalement résorbables. Il faut savoir que les fils résorbables utilisés quotidiennement en chirurgie dans tous  les blocs de la planète,sont précisément à base d’acide glycolique (type « Vicryl »); leur innocuité n’est donc plus à prouver.

Les fils suspenseurs permettent de remédier à la chute du visage, à des plis nasogéniens accentués, à la perte de l’ovale du visage, à l’apparition des bajoues, l’effacement des pommettes,mais, bien sur, on n’en attendra pas les mêmes résultats qu’avec un lifting.                                                                                                                                                                                               Ces procédures, très soft, faites sous anesthésie locale, peuvent s’adresser à tous les patients, de «  30 à 80 ans ». Il n’y a en effet  pratiquement aucune contre indication d’ordre générale:                                                                                                                      -Ils s’adresseront essentiellement à des patients à l’affaissement du visage encore modéré et désireux de retrouver la                    fraîcheur de leur visage d’une dizaine d’années auparavant, ce qui reculera de façon très intéressante l’heure du lifting.                  -On les proposera aussi aux patients opérés d’un lifting plusieurs années auparavant et chez qui s’amorce à nouveau un                affaissement du visage. Ceci permettra de pérenniser encore plusieurs années l’effet de leur lifting.                                                  -Une autre indication concerne les personnes âgées chez qui la chirurgie et l’anesthésie générale paraissent                                  déraisonnables.Chez ces patients par définition très marqués, les fils suspenseurs, sans avoir l’efficacité d’un lifting,                        donneront un véritable « coup de fraîcheur » au visage.

Nous utilisons personnellement  deux types de fils suspenseurs résorbables:                                                                                               – Des fils chirurgicaux résorbables,à l’acide glycolique (type « Vicryl »), sous forme d’un mini lift centro-facial, c’est à dire traitant essentiellement le pli naso-génien et le pli d’amertume, ce sous simple anesthésie locale!  Nous décollons la joue de l’os de la face, l’os malaire, dans le plan « sous periosté », par une petite incision de  5 mm dans la bouche,ce qui permet d’avoir une bonne mobilisation des tissus de la joue. Les fils vont les fixer en bonne position, le temps de la formation de la fibrose cicatricielle qui perennisera  de façon durable le résultat. Cette technique a donc un bel effet liftant sur le pli naso-génien et les bajoues:. Il s’agit bien d’un mini lift de la joue. Les suites opératoires sont simples. Il peut cependant exister des ecchymoses pendant quelques jours, à cacher par un petit maquillage.

          -Les fils à cônes, également  à base d’acide polylactique et glycolique, nouvelle génération de fils suspenseurs. Leur architecture en cônes, assez révolutionnaire, leur donne une belle efficacité et qui  va persister plusieurs années. Résorbales en 1 an, c’est une garantie  de leur inocuité. Ils s’adressent  à l’ensemble du visage et du cou, corrigeant l’affaissement des pommettes, les sillons nasogéniens et les plis d’amertume, les bajoues et les phanons bien disgracieux du cou. L’opération se déroule sous anesthésie locale. Elle dure environ 1 heure et est indolore. Dans les jours qui suivent, la douleur est faible et on ne ressent en fait qu’ une simple impression de traction. Le paracétamol sera à peine nécessaire. On pourra reprendre ses activités habituelles dès le lendemain!

TARIFS

Fils tenseurs avec mini lift:  2800E

Fils tenseurs à cônes de la zone médio faciale: 1800E, de la face et du cou: 2800E.

Haut de page