LES OREILLES DECOLLEES

Voir la galerie photos
LES OREILLES DECOLLEES

L’otoplastie ou chirurgie esthétique des oreilles décollées permet de corriger la forme des oreilles. Il s’agit d’une demande très fréquente de correction esthétique, formulée par l’enfant, le plus souvent dès l’âge de 6 à 8 ans. Elle peut l’être aussi par des adultes qui, pour diverses raisons, ont tardé à se faire opérer.

 

DESCRIPTION :

Il existe en fait plusieurs types d’oreilles décollées.

Les anomalies les plus fréquentes sont l’absence d’enroulement du cartilage du pavillon de l’oreille, appelé anthélix (a), qui est resté plat, projetant la partie supérieure de l’oreille vers l’extérieur, et le décollement du pavillon lui-même par rapport à la boîte crânienne par hypertrophie de la conque (b).

Le but de la technique chirurgicale est donc soit d’ourler ce cartilage trop plat, soit de diminuer cette conque hypertrophique.

L’opération se passe sous anesthésie générale ou sous neurolept analgésie et dure environ 1 heure 30. Elle n’est pas douloureuse. La convalescence est d’environ 8 jours.
Les complications et échecs sont très rares.

Les oreilles resteront comme cartonnées pendant un mois, période pendant laquelle il ne faudra pas s’exposer au soleil. Les sports violents, le port d’un casque de moto, sont à éviter pendant 3 mois. En effet, il faut éviter tout traumatisme sur les oreilles pendant ce délai.

 

LA CONSULTATION PRE OPERATOIRE :

J’ai déjà souligné toute l’importance que je lui accorde. C’est en effet notre premier contact au cours duquel le courant « doit passer » ; Je tiens en effet à ce qu’un véritable climat de confiance s’installe, prélude incontournable à la réussite de votre intervention.

Nous réaliserons un dossier avec des photographies. Nous étudierons ensemble les diverses solutions que l’on peut envisager pour corriger votre problème et nous retiendrons d’un commun accord celle qui nous paraîtra la meilleure.
Je vous expliquerai en détail en quoi consistera l’opération, son déroulement, ses modalités, les incidents que l’on peut rencontrer.

Nous aurons également parlé de la possibilité de retouches, qui, ici, sont exceptionnels. Il faut également bien comprendre que le projet établi pourra s’avérer ne pas être exactement réalisable et qu’il est toujours préférable de pêcher plutôt par excès de prudence, quitte à compléter secondairement le geste: une retouche est toujours possible. C’est en procédant ainsi, avec grandes minutie et prudence que l’on se met à l’abri des complications graves.

Cependant, tout acte chirurgical, même mené avec le plus grand soin, peut entraîner des complications.
Il faut être bien conscient que le risque zéro est impossible et qu’il existera toujours une prise de risque pour tout acte chirurgical, si minime soit-il. Un chirurgien qualifié vous assure par sa formation, sa compétence et son expérience les meilleures garanties de résultat et la meilleure prise en charge lors d’une complication. C’est pourquoi le suivi et le contact permanents post-opératoires sont indispensables.
Il s’agit le plus souvent d’une complication mineure, facilement résolue par les soins post-opératoires bien conduits ou par une petite retouche sous anesthésie locale.
Ces complications correspondent :
-aux complications et aléas de toute intervention chirurgicale
-aux complications propres à votre opération mais aussi à votre nature et vos antécédents médicaux, ce qu’on appelle « le terrain ».

Citons : -les hématomes et infections qui demanderont d’être évacués, le plus souvent avec une courte anesthésie générale afin d’éviter l’évolution vers la chondrite du pavillon (infection du cartilage).
– les troubles de cicatrisation, réactions tissulaires inhabituelles, parfois petite ouverture de la peau (nécrose),à la face externe du pavillon, là où elle est fragile, et qui va guérir avec les soins locaux.
-plus grave serait l’apparition d’une cicatrice chéloide dont le traitement reste difficile. Il existe certainement un facteur héréditaire favorisant ce type de cicatrisation défectueuse. (races noire et asiatique).
-On peut observer des petits défauts mineurs, ne nécessitant pas la plupart du temps de correction : discrète asymétrie des oreilles, petites irrégularités de reliefs, plicature plus saillante d’un côté, etc.
– rarement on assiste à une récidive qui serait bien sur corrigée très facilement.

Le résultat, spectaculaire, à l’aspect tout à fait naturel et durable dans le temps, vous enchantera.

Ainsi, grâce à une information complète ne laissant aucune zone de doute, d’incertitude ou d’inconnu dans votre esprit, vous aurez pu aborder votre opération en toute sérénité. Celle-ci se sera déroulée très simplement et bien souvent, les patients se demandent alors pourquoi ils n’ont pas eu recours plus vite à cette opération qui a si simplement transformé leur vie!

 

EN PRATIQUE :

LA CONSULTATION PRE OPERATOIRE
J’ai déjà souligné l’importance que je lui accorde.

Un document appelé consentement éclairé et un devis vous sera remis en double exemplaire, dont un sera à me renvoyer signé.


DEROULEMENT DE L’INTERVENTION :

-Un séjour de 24 heures en clinique est habituel. Vous rentrerez le matin même, à jeun et sortirez le soir ou le lendemain matin.

-Vous avez vu le médecin anesthésiste en consultation pré -‘pératoire une semaine avant l’intervention.
-Celle-ci se déroule sous anesthésie générale ou sous neurolept analgésie et dure environ 1 heure 30.


LES SUITES OPERATOIRES

Les suites opératoires sont donc très simples et rapides avec la reprise d’une activité normale dès le 8ème jour.

-Vous garderez un pansement autour de la tête pendant 24 heures que vous remplacerez par un bandeau à porter jour et nuit la première semaine puis seulement la nuit la deuxième. Il est conseillé de se procurer un bandeau dont on puisse régler la tension par un velcro.
-Les douleurs sont absentes ou minimes, facilement calmées par les antalgiques habituels.
-Il faudra éviter de dormir sur les oreilles pendant les 2 premières semaines
-Vous pourrez vous laver les cheveux le lendemain de ‘’intervention, à condition de ne pas mettre d’eau sur les oreilles (les protéger par un couvercle : bol ou grand verre)
-nous nous reverrons à la fin de la 1°semaine pour enlever les fils. La reprise d’une activité normale est alors tout à fait possible.
-Les oreilles resteront comme cartonnées pendant un mois, période pendant laquelle il ne faudra pas s’exposer au soleil. Les sports violents, le port d’un casque de moto, risquant d’abîmer vos oreilles, sont à éviter pendant 3 mois.

TARIFS

De 450E à 750E

Le résultat, spectaculaire, à l’aspect tout à fait naturel et durable dans le temps, vous enchantera.

 

 

VOS QUESTIONS

MON OPERATION SERA-T-ELLE ADAPTEE A MON PROPRE CAS OU BIEN EST-CE UNE OPERATION STANDARD ?

Chaque opération de chirurgie esthétique est différente car chaque patient présente un cas particulier. La technique adoptée dépendra à la fois de vos désirs, du type des altérations que vous présentez, de votre âge, de vos activités, de vos antécédents médicaux, etc !
Ainsi, par exemple, les raisons pour lesquelles nous traiterons une partie de l’oreille ou sa totalité seront très précises et déterminées en fonction de l’analyse de votre cas.

 

A PARTIR DE QUEL AGE PEUT-ELLE ETRE ENVISAGEE ?
Il n’y a pas d’âge à proprement parler, à condition d’attendre la fin de la croissance des oreilles, c’est à dire 6 à 7 ans. En fait, ce qui est le plus important est que ce soit l’enfant qui la réclame, pour supprimer un complexe à l’origine de difficultés dans sa vie à lui et non pour faire plaisir à ses parents. Dans le cas contraire, l’enfant ne comprendrait pas pourquoi on lui inflige cette intervention, qui deviendrait alors une épreuve pénible et incomprise.

 

EST-ELLE DOULOUREUSE ? AU BOUT DE COMBIEN DE TEMPS SERAI-JE PRESENTABLE ? LES CICATRICES SERONT-ELLES VISIBLES ET COMBIEN DE TEMPS ?

Cette opération n’est pratiquement pas douloureuse et facilement calmée par les antalgiques habituels. Vous serez tout à fait visible dès le 8° jour.
La cicatrisation derrière les oreilles est habituellement très bonne, sauf en cas de tractions trop fortes sur la peau restante ou en cas de troubles de cicatrisation, souvent alors sous la dépendance d’un facteur héréditaire racial : la cicatrisation chéloide, dont le traitement reste difficile.

 

Y A -T-IL DES PRECAUTIONS A PRENDRE AVANT L’OPERATION?

Il faut simplement éviter la prise d’aspirine 10 jours avant l’opération.

 

QUELLES SONT LES COMPLICATIONS POSSIBLES ET QU’ELLE EST LEUR FREQUENCE ?

Les interventions de chirurgie esthétique, comme toute intervention chirurgicale comporte une part d’incertitude. Chacun ne réagit pas de la même manière, personne ne cicatrise jamais tout à fait pareil. Il existe donc ce qu’on appelle des aléas chirurgicaux. Il faut savoir que l’opération que nous avons décidé ensemble de pratiquer pour répondre au mieux à votre demande, est une opération employée depuis plusieurs années et qui a donc fait la preuve de sa fiabilité.
Il est également bien évident que le recours a un chirurgien qualifié, reconnu par l’ordre des médecins français, et rompu à cette technique est la meilleure garantie de résultat.
L’hyperspécialisation de votre chirurgien, qui s’est tourné vers la pratique exclusive de la chirurgie de la face, lui permet de pratiquer régulièrement ces opérations et d’en réduire au maximum les risques et aléas. Citons :
-les hématomes et infections qui demanderont d’être évacués, le plus souvent avec une courte anesthésie générale afin d’éviter l’évolution vers la chondrite du pavillon (infection du cartilage).
– les troubles de cicatrisation, réactions tissulaires inhabituelles, parfois petite ulcération voirenécrose de la peau, à la face externe du pavillon, là où elle est fragile. Elles guériront avec des soins locaux.
-plus grave serait l’apparition d’une cicatrice chéloide dont le traitement reste difficile. Il existe certainement un facteur héréditaire favorisant ce type de cicatrisation défectueuse
-On peut observer des petits défauts mineurs, ne nécessitant pas la plupart de temps de correction : discrète asymétrie des oreilles, petites irrégularités de reliefs, plicature plus saillante d’un côté,etc.
-rarement on assiste à une récidive qui serait corrigée par une retouche.

 

EST-CE QUE JE ME RECONNAITRAI APRES L’OPERATION ? EST-CE QUE CE SERA TOUJOURS MON VISAGE ?

Cette intervention ne modifie absolument pas la forme du visage et ne peut en aucun cas perturber, bien au contraire, le bénéfice psychologique est toujours très positif.
L’enfant n’est plus en butte aux moqueries, souvent méchantes de ses petits camarades, notamment à lécole. Cette intervention est donc à même de supprimer des conflits parfois sources de difficultés psychologiques graves.

 

COMBIEN DE TEMPS DURERA CE RESULTAT?

Le résultat est définitif.