LES PAUPIERES

Voir la galerie photos
LES PAUPIERES

Cette opération de rajeunissement est très pratiquée car c’est au niveau des paupières qu’apparaissent les premiers signes du vieillissement. Simple et rapide, elle permet de rajeunir et d’agrandir le regard.                                                                                                                                

DESCRIPTION

Dès l’âge de 30 à 40 ans, les paupières commencent à perdre de leur netteté et à s’ourler de ridules.

A la paupière supérieure, la peau s’épaissit, se ride et devient en excès, formant des plis qui retombent en casquette, notamment à l’angle externe de l’œil, lui donnant un air fatigué et abattu.

A la paupière inférieure, la peau excédentaire, distendue par des hernies graisseuses, forme des poches sous l’œil et donne une impression de fatigue permanente, de vieillissement prématuré. En fait, il existe une véritable injustice génétique vis à vis de ces marques des années qui passent, pouvant parfois apparaître dès l’âge de 30 ans !

Mécanisme d’apparition des hernies graisseuses :

Chirurgie esthétique des paupières - Docteur Senechaut Chirurgie esthétique des paupières - Docteur Senechaut

 

          La graisse sous la pression de l’œil                                                         refoule le muscle et la peau vers l’avant,                                                 créant les poches

 

 

 

Cette intervention ne modifie pas le regard et n’allonge pas l’œil.

Cependant, il n’est pas rare, à partir d’un certain âge, et d’autant que la peau est épaisse et lourde, que l’œil se soit arrondi, et perde de son obliquité. Ceci est dû à un affaiblissement de la sangle musculaire (muscle orbiculaire) qui n’arrive plus à plaquer parfaitement bien la paupière inférieure contre l’œil.

Il est important de dépister cet état avant l’opération car la technique chirurgicale habituelle accentuerait cet aspect et aboutirait à l’inesthétique « œil rond « !

Chirurgie esthétique des paupières - Docteur Senechaut

– Recherche de l’hypotonie
(faiblesse) du
muscle orbiculaire

- La paupière après étirement
doit revenir rapidement en place

 

 

 

 

Il est nécessaire dans de tels cas, de compléter la technique opératoire par une remise en tension de ces muscles, véritable « lifting de la paupière inférieure  » qui présente de plus le grand avantage de retendre et de lisser la peau en atténuant les ridules qui y sont présentes.

Il faut savoir que cette modification de la technique opératoire rend les suites un peu plus longues avec un gonflement qui durera une quinzaine de jours, une sensation de traction de la paupière pendant 1 ou 2 mois.

L’OPERATION :

Elle se fait sous anesthésie locale potentialisée par une neuronelpt-analgésie et dure environ une heure et demi.

A la paupière supérieure :

Les incisions sont dissimulées dans le pli palpébral supérieur: elle ne sont visibles que les yeux fermés, et encore, dans la grande majorité des cas, elles vont quasi disparaître :

paupiere5g

 

 

Chirurgie esthétique des paupières - Docteur Senechaut

 

 

 

 

 

 

 

 

L’opération consiste, après ablation de la peau, à juger de la quantité de muscle et de graisse qu’il faut également retirer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

aspect post-opératoire: les cicatrices à la paupière supérieure sont ici devenues invisibles !

 

A la paupière inférieure :

On utilisera selon les cas :
-soit une incision dans la conjonctive, en arrière de la paupière (abord dit transconjonctival). Elle permet de retirer juste la graisse en trop, sans toucher à la peau. Elle évite donc tout risque de modifier la forme de l’œil.

incision trans                                                                                                                                                                                             conjonctivale

Chirurgie esthétique des paupières - Docteur Senechaut

 

 

 

 

 

 

 

 

-soit une incision située 1 mm sous les cils et se prolongeant un peu en dehors:.

Chirurgie esthétique des paupières - Docteur Senechaut

 

 

 

incision palpébrale  externe

 

 

 

 

 

 

Elle permet d’enlever la graisse et la peau en trop, voire de réaliser une remise en tension de la paupière en cas d’amorce d’œil rond (un lifting de la joue). Cette incision deviendra également quasi-invisible .

paupiere7ppaupiere3p

 

 

 

 

 

 

Il s’agit à l’évidence d’un travail très précis et méticuleux. Ceci explique la qualité habituellement excellente du résultat mais aussi qu’une retouche pourra parfois s’avérer nécessaire pour parfaire le résultat. Il s’agit alors d’un geste simple, effectué souvent sous anesthésie locale.

LE RESULTAT

Il est déja visible à l’ablation des fils, qui se fera entre le 4° et 7° jour.

Les paupières sont légerement gonflées et ecchymotiques la première semaine.                                                                             La reprise d’une activité normale sera alors possible.

Le résultat est pratiquement acquis le 1° mois, mais il continuera à se parfaire, imperceptiblement, pendant quelques mois.

LES COMPLICATIONS :

Comme pour toute intervention chirurgicale, votre opération, si fréquemment pratiquée soit-elle, comporte des risques qu’il est impossible de supprimer totalement, ce sont les aléas chirurgicaux.

Le recours a un chirurgien qualifié, reconnu par l’ordre des médecins français, et rompu à cette technique est un facteur important.
La spécialisation en chirurgie cervico-faciale de votre chirurgien lui permet de pratiquer régulièrement ces opérations. Dans le cas, heureusement exceptionnel, de survenue d’une complication, le maintien du dialogue est primordial pour pouvoir la traiter le plus efficacement, rapidement et sereinement possible.

Ces aléas thérapeutiques correspondent aux risques:

- propres à tout acte chirurgical

- propres à votre opération elle-même

-à votre nature, vos antécédents médicaux, etc, ce qu’on appelle  » le terrain « .

Nous les avons évoqué ensemble. Citons :

-les hématomes et infections.
-les érosions cutanée, cicatrices inesthétiques et hypertrophiques, exceptionnelles au niveau des paupières. Plus fréquents sont l’existence de petits kystes épidermiques, à faire sauter de la pointe d’une petite aiguille intradermique quand ils ne se sont pas éliminés spontanément.
-une asymétrie, souvent transitoire
-un larmoiement, une kératite, les yeux qui en se fermant, laissent persister une fente de 1 à 2 mm sont des complications qui disparaissent le plus souvent spontanément.
-une ébauche d’œil rond pourra demander secondairement une remise en tension de la paupière (lifting de la paupière, canthopexie).

Les yeux peuvent rester gonflés un certain temps. Ceci arrive surtout lorsqu’il a été nécessaire de pratiquer un lifting de la paupière inférieure.

On peut avoir volontairement laissé un petit peu de peau en excès, ceci afin de ne prendre aucun risque: il faut toujours rester sur le versant « prudence » lors d’une opération! Dans un tel cas, une retouche sous anesthésie locale résoudrait aisément le problème.

Je rappelle que ces complications sont rares, le plus souvent minimes et rattrapables par une simple retouche.

INTERVENTIONS ASSOCIEES :

On peut associer d’autres interventions :

-un lifting fronto-temporal pourra être nécessaire en cas de chute du front, des sourcils et excès de peau, notamment dans la région de la patte d’oie. Il est bien évident que la seule opération des paupières ne saurait traiter tout cela !
-un lifting cervico-facial est souvent associé pour remédier en même temps à l’ensemble des disgrâces du visage dues aux années passées.
-un peeling des paupières ou des lèvres.
-une liposuccion du menton, etc.

Ainsi, grâce à une information complète ne laissant aucun doute, inconnu ou interrogation dans votre esprit, vous aborderez votre opération en toute sérénité. Celle-ci se sera déroulée très simplement et alors bien souvent, les patients se demandent pourquoi ils n’ont pas eu recours plus vite à cette opération qui a si simplement transformé leur vie!


LA CONSULTATION PRE-OPERATOIRE :

Elle nous permet de faire connaissance et de voir si  » le courant passe « , condition obligatoire pour la réussite de votre intervention 

Vous m’exposerez précisément votre demande, ce que vous recherchez, ce que vous voulez corriger en priorité. Vous me poserez vos questions, vous me ferez part de vos doutes et angoisses éventuelles, afin que tout soit clair dans votre esprit.
De mon côté, je vous expliquerai le plus simplement et précisément possible en quoi consiste votre opération, ses différentes solutions, ses modalités, ses suites opératoires, ses aléas.

Ainsi, un dialogue de confiance pourra s’instaurer entre nous et vous permettra d’aborder votre opération en toute sérénité.

Nous réaliserons un dossier avec photographies et nous étudierons ensemble les diverses modifications que l’on peut apporter à votre visage. Il faut bien comprendre qu’il ne s’agit que d’un projet qui, dans certains cas, peut ne pas être exactement réalisable.

Nous avons parlé de la possibilité de retouches, même si elles sont rares. Je vous ai expliqué les complications qui pouvaient survenir. Elles sont exceptionnelles et tout sera fait bien sur pour les éviter.

La chirurgie des seules paupières supérieures se fait le plus souvent sous simple anesthésie locale. Nous aurons vu ensemble votre dossier médical, vos antécédents médicaux, votre traitement actuel.Ceci permettra le plus souvent d’éviter la consultation auprès d’un médecin anesthésiste

tel ne sera pas le cas en cas de chirurgie des paupières inférieures, isolée ou couplée aux paupières supérieures.                Vous prendrez un rendez-vous de consultation avec le médecin anesthésiste de la clinique une dizaine de jours avant votre opération. Il vous demandera un bilan pré-opératoire, vérifiera l’absence de contre-indication à l’opération, arrêtera parfois un traitement anticoagulant, en accord avec votre médecin traitant.

il vous sera parfois demander un examen ophtalmologique. A noter que  » l’œil sec  » n’est pas une contre-indication habituelle à l’opération

Vous pourrez débuter la veille, un traitement comme l’arnica, pour diminuer les ecchymoses.
Il est recommandé d’arrêter de fumer, non pas tant pour l’opération, mais parce que fumer nuit gravement à la santé !

Je vous donnerai votre ordonnance de sortie ainsi que des conseils de maquillage pour masquer au mieux les ecchymoses post-opératoires. Il est plus facile de se  procurer les médicaments avant qu’après l’opération !

A VOTRE ARRIVEE A LA CLINIQUE :

Vous arriverez le matin, à jeun depuis minuit. Vous serez immédiatement pris en charge par l’équipe soignante et conduit dans votre chambre. L’opération se déroule sous anesthésie locale potentialisée par une neurolept-analgésie et dure environ 1 heure et demi.
Vous serez en permanence sous le contrôle du médecin anesthésiste. La clinique est agrée, conforme aux normes en vigueur et dispose de l’équipement médical le plus performant et le plus moderne.
L’équipe médico-chirurgicale, parfaitement formée et attentionnée sera à votre entière… surveillance !

vous sortirez dans l’après-midi, à condition d’être accompagné. Vous n’avez en effet pas le droit de conduire ce jour là.

LES SUITES OPERATOIRES :

Elles sont marquées, nous l’avons vu, par des ecchymoses et de l’œdème autour des yeux, mais de manière plus discrète que par le passé.
-à votre réveil, l’infirmière posera sur vos paupières des compresses glacées afin de limiter ce gonflement, qui disparaît en règle en moins d’une semaine. Vous les continuerez chez vous pendant 2 à 3 jours.
-l’opération est peu ou pas douloureuse, tout au plus pourra exister une sensation un peu désagréable de picotements ou de « sable derrière les yeux », pendant quelques jours.
Vous mettrez des collyres et des pommades.
-lorsqu’il a été nécessaire de retirer beaucoup de peau à la paupière supérieure, les yeux peuvent ne pas se fermer complètement pendant quelques jours. C’est normal et il faudra surtout ne pas s’en inquiéter.

S’il a été nécessaire de remettre en tension les muscles (lifting de la paupière), gonflement et ecchymoses ainsi qu’une sensation de traction, vont persister plus longtemps, jusqu’à 1 à 2 mois. Je vous rappelle que cette technique particulière est à employer impérativement dans les cas où l’on craint la survenue de l’œil rond, notamment après 50 ans. En effet l’œil rond réalise un aspect inesthétique qui demanderait une intervention correctrice.
– l’ablation des fils se fera entre le 5ème et 7ème jour. Les yeux peuvent tirer, demeurer secs ou larmoyants pendant quelques semaines.
-les shampoings seront possibles dès le lendemain de l’opération. Il ne faudra pas porter de lentilles pendant 1 mois.
-l’œdème et les ecchymoses pourront être dissimulés par un maquillage léger et des lunettes teintées, vous permettant de reprendre une activité normale le plus souvent dès le 7ème jour.

Tout ceci sera vite oublié devant ce regard agrandi et rajeuni, à la paupière relissée et à la forme en amandes qui vous rappellera vos 30 ans !